HOME · HISTORY · AROUND TOWN · INFO BOOTH · FUN STUFF · NEW BRUNSWICK

    Le Irving Nature Park, un site de 600 acres (243 hectares), a été aménagé par J.D. Irving, Limited afin de protéger un environnement fragile et inestimable. Cette partie de la côte de la baie de Fundy, qui n'est qu'à quelques minutes d'un centre urbain important, constitue maintenant un endroit où le public peut ents observer les différents écosystèmes côtiers du Sudu Nouveau-B nswick.

   Certaines des marées les plus hautes au monde déferlent sur cette péninsule composée de roches volcanique et de forêts, située sur le littoral de la baie de Fundy. D'un côté de la péninsule, on trouve des slikkes et un marais salé, de l'autre côté, s'étend une longue plage de sable. La région abrite l'un des plus riches écosystèmes marins du Nouveau Brunswick.

   Les ressources alimentaires abondantes que l'on trouve dans le marais salé et la mer attirent de nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs et marins. On a observé plus de 250 espèces d'oiseaux dans le parc. Cet endroit est une halte migratoire située sur la trajectoire de vol des oiseaux qui migrent entre l'Arctique et l'Amérique du Sud, et constitue une aire de reproduction pour de nombreux oiseaux marins qui vivent le long de la côte atlantique.

   Un chemin aménagé pour les véhicules fait le tour du parc, et huit sentiers pédestres différentes longueurs et de degrés de difficulté variés permettent de visiter le parc sans mettre en danger l'environnement fragile. Vous pouvez nous aider à protéger les écosystèmes fragiles du parc en restant sur les sentiers et les chemins aménagés pour les véhicules et en respectant les règlements du parc.

   Tout au long de l'année, J.D. Irving, Limitedvisiter entretient le parc et permet aux amateurs de randonnée pédestre d'y avoir accès. De mai à octobre, des naturalistes animent des visites guidées et répondent aux questions du public. Duran l'hiver, des visites guidées spéciales sont animées par des experts de divers domaines tels que l'histoire locale, les sciences naturelles et l'astronomie.

   Les arbres du parc, parmi lesquels on compte l'épinette rouge, le sapin baumier et le bouleau jaune, font partie d'une forêt acadienne naturelle. Du début du printemps à la fin de l'automne, la forêt acadienne regorge de fleurs sauvages et de baies. Au cours de l'été, on peut y trouver du pas-d'âne, des asters, des bleuets sauvages,des gaulthéries hispides et du quatre temps du Canada. La forêt acadienne abrite une grande variété d'oiseaux et de petits animaux sauvages.




   Les roches volcaniques ainsi que les plantes et les organismes qui vivent le long du littoral subissent l'action intense des vagues en raison des marées de la baie de Fundy qui atteignent 7,62 m (25 pieds) deux fois par jour. De nombreux animaux marins, tels que les bigorneaux, vivent dans les bâches, ces cavités rocheuses remplies d'eau laissée par la marée.



    Le marais de Saints Rest est une halte migratoire reconnue mondialement. On y a observé plus de 250 espèces d'oiseaux au cours des périodes de migration. On peut avoir la chance d'y observer, parmi des plants de spartine pectinée et de lavande de mer, un rare ibis falcinelle, ou encore un oiseau plus commun qui est d'ailleurs le symbole du parc : le grand héron. Une promenade accessible aux personnes handicapées s'étend sur 300 mètres dans le marais et permet d'observer de plus près les habitants du marais et leurs prédateurs.

   L'écosystème des slikkes, qui sépare le marais salé de la baie de Fundy, occupe une place essentielle dans la chaîne alimentaire. À mesure que la marée se retire, elle laisse derrière elle une surface vaseuse où l'on peut observer des millions de crustacés minuscules ou encore les trous cylindriques creusés par leurs siphons. Les bécasseaux et autres oiseaux marins fouillent le sol boueux avec leur bec à la recherche de nourriture.






    La plage de Saints Rest relie le parc péninsulaire à la terre ferme. Ce lien d'un kilomètre de long est constitué de gravier et de sable maintenus ensemble grâce au réseau racinaire des ammophiles qui bordent la plage. Bien qu'elle résiste facilement aux vents forts de la baie, l'ammophile est vulnérable au piétinement et au passage des véhicules. Si la plante est détruite, elle ne repousse pas d'elle-même. Sans les racines de cette plante qui retiennent le sable comme un filet protecteur, le sable serait emporté par la marée ou encore balayé par les vents qui soufflent sur la plage. Ce cordon littoral fournit un habitat pour les organismes et les plantes marines qui vivent dans le sable.

   Le long du Sentier de la grenouille, au bout du parc, on trouve une tourbière à sphaigne. La sphaigne peut absorber jusqu'à 25 fois son poids en eau. Lorsque la sphaigne meurt, elle libère des substances qui acidifient l'eau de la tourbière. Seuls le mélèze et l'épinette noire, qui tolèrent l'acidité et un sol pauvre en éléments nutritifs, peuvent pousser dans la région de la tourbière.





   Dissimulée par la cime des arbres, la tour d'observation du parc est érigée à l'endroit le plus élevé de la péninsule. Elle offre une vue panoramique spectaculaire des paysages terrestres et marins qui entourent la péninsule et que l'on peut admirer de plus près grâce aux jumelles de la tour. Afin de maintenir les randonneurs bien au sec et de faciliter la marche en forêt, les huit sentiers pédestres sont recouverts de copeaux de pruche, et de simples ponts de bois enjambent les cours d'eau et les zones humides sur les sentiers. Une promenade qui avance dans le marais permet aux visiteurs d'observer de près une faune fascinante qui se nourrit d'invertébrés et de plancton vivant dans le marais et les slikkes. Des terrasses d'observation construites à plusieurs endroits stratégiques en bordure du parc offrent différentes vues de la baie. Le parc est un endroit idéal pour les sorties en famille. Il est équipé de barbecues au gaz, de tables de pique-nique et même de toilettes chimiques accessibles aux personnes handicapées. (Les visiteurs doivent toutefois apporter leur eau puisque le site n'a pas d'installations d'eau potable.)

   La construction de toutes les installations du parc a été effectuée en tenant compte des écosystèmes fragiles de l'endroit.

   J.D. Irving, Limited emploie un directeur de parc à plein temps et un groupe de naturalistes saisonniers qui animent des visites guidées et répondent aux questions du public de mai à novembre. Au cours de cette période, le parc est ouvert aux véhicules durant le jour seulement. Des activités spéciales animées par un guide sont organisées tout au long de l'année et varient selon les saisons. Parmi celles-ci, mentionnons l'observation des étoiles et les randonnées en raquettes.

   Depuis son ouverture en 1992, plus de 125 000 personnes visitent le parc chaque année. Des visites scolaires thématiques peuvent être organisées en s'adressant au directeur du parc. La société J.D. Irving, Limited publie le Cahier du naturaliste, une publication trimestrielle qui présente des informations fort intéressantes sur la faune et la flore du parc. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'un ou l'autre de nos programmes ou pour organiser une visite de groupe, veuillez communiquer avec le directeur du Irving Nature Park au (506) 632-7777. Vous pouvez également visiter le parc grâce a Internet sur le Réseau Irving : Découvertes des forêts (IFDN) à l'adresse suivante : <www.ifdn.com>.

IMAGES CARTE

HOME · HISTORY · AROUND TOWN · INFO BOOTH · FUN STUFF · NEW BRUNSWICK