Province of New Brunswick

Site Map -  Complete index to site
What's New - on this site
Tourism NB - Tourism information on New Brunswick
Information NB - all about New Brunswick
Fun Stuff - Free stuff, humor, recipes & more!
Photo Gallery - A picture guide of New Brunswick
Message Center looking for a loved one or just want to say hello this is the place for you!
NB Links - All things New Brunswick, over 2,500 links to choice from!
NB Genealogy - Track your New Brunswick roots here!
Free NB Guide - You can order it free right here!

new-brunswick.net logo
Legislative Assembly Building, Fredericton, New Brunswick
Fredericton, New Brunswick

Hôtel de ville-Fredericton, New Brunswick
Hôtel de ville   Le vieil hôtel de ville fut érigé sur la place Phoenix en 1876 et à 1'époque était utilisé comme centre civique et communautaire. Au premier plancher on y retrouvait les bureaux municipaux et les salles du conseil, tandis qu'une chambre d'opéra était aménagée au second plancher. Une partie du rez-de-chaussée logeait le bureau du magistrat et les cellules de la prison, tandis que le reste de l'espace était occupé par un marché agricole.
   La maire George E. Fenety fit don de son salaire pour aider à l'aménagement de l'horloge que l'on voit sur la tour de l'hôtel de ville. Son cadran de huit pieds de diamètre et ses aiguilles sont en cuivre. La fontaine devant l'hôtel de ville fut aménagée en 1885, durant le deuxième mandat du maire Fenety.
   La chambre d'opéra de l'hôtel de ville ferma ses portes durant les années 1940 et les salles du conseil furent subséquemment aménagées au deuxième étage. La marché des fermiers fut maintenu à la place Phoenix jusqu'à la construction du marché Boyce, sur la rue George, en 1952. Les services de la sûreté municipale et les cellules occupaient toujours le rez-de-chaussée.
   L'aménagement d'une nouvelle aile pour abriter les services administratifs commença en septembre 1975. Des travaux intérieurs et extérieurs furent ensuite entrepris et une rénovation complète de l'édifice original fut terminée durant l'été 1977.
   Les devis architecturaux de la nouvelle aile ont été conçus de façon à respecter le plus possible les traits de l'édifice existant. En rénovant l'hôtel de ville, on a voulu founir des installations modernes àl'administration civique tout en préservant les caractéristiques historiques.

tapisseries   L'histoire de Fredericton sur tapisseries - Pour souligner le 200e anniversaire de la capitale du Nouveau-Brunswick, deux artistes locaux, Mme Gertrude Duffie et Dr Ivan H. Crowell, ont créé une série très spéciale de tapisseries dépeignant l'histoire de Fredericton. Les tapisseries sont inspirées du livre du W. Austin Squires - "Fredericton: The Last 200 Years",et sont exposées en permanence dans la salle du conseil à l'hôtel de ville.
   Un poitrait du prince Frederick, duc de York et second fils du roi George III, a été placé dans la salle en 1985 pour souligner le fait que la ville ait été nommée en son honneur.
   Mi-mai à la mi-octobre, quotid. Visites des tapisseries en français, à 9 h et 16 h ; en anglais, à 9 h 30 et 15 h 30. On peut faire des arrangements en dehors de ces heurs. Nota : Des activités spéciales se déroulent parfois dans la salle du conseil et il peut être nécessaire d'annuler les visites. Les groupes doivent réserver à l'avance. Renseignements : (506) 460-2129 ; tourism@fredericton.ca ; www.tourismfredericton.ca

Palais de Justice-Fredericton, New Brunswick
Palais de Justice-Fredericton, New Brunswick   En quittant l'hôtel de ville,une courte marche sur la rue Queen vous amène au Palais de Justice. Il est situé à l'intersection de la rue York, où il s'élève derrière une clôture de pierres et de fer, à l'abri de magnifiques arbres.
   Ce seeteur est l'entrée de l'ancienne enceinte militaire de Fredericton, qui couvre deux pâtés de maisons délimitésparles rues York et Regent, entre la rue Queen et le fleuve.
   Un édifice en pierre mesurant 34' sur 37' et servant d'hôpital rnilitaire avec quatre ailes offrant six lits chacune, fut érigé en l827 sur une partie de l'emplacement où s'élève aujourd'hui le Palais de Justice. L'hôpital et les édifices adjacents furent démolis en 1875 pour faire place à la construction de l'École normale provinciale. Celle-ci fut ravagée par les flammes en l929 mais fut reconstruite sur place.Une aile originale, qui fur épargnée par les flammes, servit plus tard pour l'école modèle.
   Lorsqu'un nouveau collège pédagogique fur ajouté au campus universitaire en 1965, le vieil édifice fut utilisé pour des classes du niveau secondaire jusqu'à vers 1970. Après 1970, l'édifice fut rénové et on y aménagea divers tribunaux. Il fut alors re-baptisé "Palais de Justice". Pas de visite.
Le Paiais de justice renferme trois nouveaux attraits:
   La Galerie Connexion, un centre d'exposition sans but lucratif géré par des artistes, oùl'on présente des oeuvres artistiques contemporaines et expérimentales. Accessible par la porte donnant sur le stafionnement du côté de la rue York. Horaire d'été : Mar.- ven. 12 h -16 h; dim. 14 h - 16 h. Horaire d'hiver: Lun.-ven.9h-17h; dim. 14h-16h.Tél :506 454-1433.
   Empruntez l'entrée de l'aile est(voisine du Craft College) et visitez le "School Days Museum". Il présente des collections éclectiques d'artefacts, des documents d'archives et des manuels utilisés dans les écoles publiques et pour la formation des enseignants au Nouveau-Brunswick datant d'aussi loin que 1871. Ouvert du ler juin au 31 août 10 h - 12 h et 13h - 15 h; Sept 13 h - 15 h. Visites pendant l'hiver sur rendez-vous. Tel.: 506 459-3738.
   Les studios du groupe "DanceFredericton" se trouvent aussi dans le bâtiment et les visiteurs y sont les bienvenus pendant les classes quotidiennes. Le répertoire comprend du ballet classique, de la dance moderne, du jazz et des mouvements créatifs, Tel.: 506 457-2538.

Le New Brunswick College of Craft & Design
   L'edifice voisin du Palais de Justice abrite le New Brunswick College of Craft and Design. Même s'il existe depuis plus de cinquante ans, il n'a pignon sur rue au centre ville que depuis 1980.
   Il est unique en son genre au Canada en ce sens qu'il offre à la fois des programmes menant au diplôme et au certificat dans de nombreuses disciplines en artisanat et en design. On peut y faire des travaux reliés à l'argile, aux métaux, à la photographie, au dessin sur tissu, aux textiles, à la mode, aux études aborigènes et au graphisme créatif, avec concentration sur le dessin et le design. Plusieurs artisans, artistes et gradués du college participent aux ateliers offerts par des artisans en visite pendant l'année scolaire.
   La renommée des oeuvres artisanales du Nouveau-Brunswick fait l'envie de plusieurs et il ne fait pas de doute que la présence du collège y joue un rôle important. Il est aussi intéressant de noter que Fredericton compte le plus grand nombre d'artisans per capita de population au Canada.
   De septembre à juin, des visites sont possibles avec arrangements préalables. Tel.: 506 453-2305.

Baraques des soldats-Fredericton, New Brunswick
Baraques des soldats-Fredericton, New Brunswick   Un peu plus loin, les vieilles baraques des soldats s'élèvent toujours à proximité de l'intersection de la rue Carleton, avec la partie arrière donnant sur la rue Queen. Une plaque en bronze rend hommage au l04e regiment. Entre février et avril 1813, six compagnies de ce regiment de Fredericton marchèrent 700 milles en 52 jours pour se rendre a Quebec et à Kingston. Très peu de soldats périrent en cours de route, maigré la faim, le froid et la neige.
   Tournez à gauche sur la rue Carleton et franchissez la barrière de fer pour vous rendre dans l'enceinte militaire britannique. L'enceinte militaire de Fredericton s'étendait jadis sur deux pâtés de maisons au centre de la ville, délimités par les rues Queen, York, Campbell et Regent. Les troupes britanniques ont été cantonnées ici de 1784 à 1869. Les premiers bâtiments érigés sur les lieux étaient faits de bois mais furent éventuellement remplacés par des structures en pierre.
   Les baraques des soldats se trouvent dans un édifice en pierre de trois étages complété par l'armée britannique en 1827. Plus de 200 soldats britanniques y vivaient. Une pièce des baraques a été restaurée pour illustrer l'utilisation originale du bâtiment, tandis que les autres parties sont occupées par la Direction d'archéologie du gouvernement provincial et ses collections.
   Le cadran solaire sis sur le mur du côté est des baraques est d'intérêt particulier. Il s'agit d'une reconstruction exacte du cadran original qui indiquait l'heure aux citoyens de Fredericton pendant le 19e siècle et au début du 20e.
   Le cadran donne avec exactitude le temps solaire apparent local (TSAL) mais à cause de l'inclinaison de l'orbite terrestre autour du soleil et des légères variations dans la vitesse de la terre dans son orbite, on peut compter jusqu'à 16 minutes de décalage entre le TSAL et le temps solaire moyen local (TSML). Un tableau apposé au mur du bâtiment indique comment lire le cadran.
   Les occupants des baraques étaient souvent tassés, surtout lorsque 19 soldats devaient se partager la salle restaurée. On se couchait sur des lits en fer tandis que des chevilles de bois et des tablettes servaient à ranger les effets personnels. Le seul mobilier consistait en une table et des bancs en bois.
   Plus de cent ans passés, le soldat cantonné dans ce bâtiment devait souvent accepter des conditions de vie très pénibles; une nourriture médiocre, la solitude, un abus de l'alcool et des punitions pour les offences. Malgré ces problèmes, un résumé historique de 22e régiment Cheshire, qui fut cantorné ici de 1866 à 1869, révèle que tous les hommes de troupe voyaient en Fredericton un poste idéal.
   L'enceinte militaire fut déclarée lieu historique national en 1964, et désignée lieu historique provincial protégé par le gouvemement du Nouveau-Brunswick en 1965.
   Les visiteurs sont les bienvenus lorsque le Corps de garde est ouvert - entre le début de juin et la fête du Travail (10h à 18h). L'entrée est libre et les visites sont dirigées par un guide vêtu de la tunique rouge de l'ancien 15e régiment britannique. Des visites spéciales (pour groupes) peuvent être offertes en soirées avec arrangements préalables. Tel.: 506 460 - 2939.

Le Corps de garde-Fredericton, New Brunswick
Le Corps de garde-Fredericton, New Brunswick   L'ancien Corps de garde est situé à gauche, sur la rue Carleton. Il fut construit en 1828 après qu'un incendie eut rasé 10 bâtiments, y compris le Corps de garde original et les cellules.
   Le Corps de garde renferme une salle de rapport, une salle de garde et les cellules.
   La salle de rapport fut réaménagée selon les devis de 1829, alors qu'elle servait de quartiers au premier bataillon de la brigade des fusilliers, et on y retrouve plusieurs articles de cette période lointaine.
   La salle de garde servit de quartiers pour les l2 hommes qui formaient la garde principale et un simple soldat d'infanterie durant la période 1828-1869 pouvait s'attendre à ître affecté à la garde de nuit ou à celle de jour au moins deux fois par mois. À certains moments, il pouvait, gardant sur lui son uniforme, se reposer en s'étendant sur le lit de la garde, fait de planches dures recouvertes d'une mince paillasse. La salle de garde a retrouvé son allure de 1866, alors qu'elle était la résidence du 15e regiment et elle contient des fusils, des uniformes et d'autres articles de cette période.
   Dans les sept compartiments que l'on retrouvait dans le secteur des cellules, il n'y avait que des murs de pierres et de briques, sans fenêtre, avec une ouvertre d'environ 10 pouces de diamètre dans le mur extérieur pour y laisser entrer l'air. Dans les grands froids, on remettait des bouchons en bois aux prisonniers afin de leur permettre de se protéger contre les vents. Le secteur des cellules fut modifié en l847 alors qu'on y aménagea cinq cellules plus spacieuses, des fenêtres armeés de barres et un système de ventilation à l'épreuve des évasions. Le secteur des cellules montre les conditions telles qu'elles existaient en 1848.

Armurerie de la Milice-Fredericton, New Brunswick
Armurerie de la Milice-Fredericton, New Brunswick   Des quatre bâtiments originaux que compte tourjours l'enceinte militaire, l'Armurerie de la Milice est le seul qui est construit de bois.
   Construite en 1832, l'Armurerie de la Milice contenait les armes militaires et les munitions du régiment Royal du Noveau-Brunswick. En 1882, une partyie fut ajoutée à l'arrière dans le cadre de travaux destinés à en faire un hôpital militaire. L'édifice a aussi servi d'entrepôt d'alcool, de centre de tempérance et de résidence du gardien du magasin d'armes voisin.

HistoireFaits

Navigational Bar Apply for your Free New Brunswick Tourism Guide here! Track your New Brunswick roots here! An index of over 2,500 links from New Brunswick Drop us a note, we'd love to hear from you! Images of the Picture Province of New Brunswick Games, jokes, cartoons, screen savers and more, all free for the taken! General information on the province of New Brunswick Tourism information on New Brunswick Find out recent changes made to the site. A full breakdown of what this site has to offer1 Enter