Province of New Brunswick

Site Map -  Complete index to site
What's New - on this site
Tourism NB - Tourism information on New Brunswick
Information NB - all about New Brunswick
Fun Stuff - Free stuff, humor, recipes & more!
Photo Gallery - A picture guide of New Brunswick
Message Center looking for a loved one or just want to say hello this is the place for you!
NB Links - All things New Brunswick, over 2,500 links to choice from!
NB Genealogy - Track your New Brunswick roots here!
Free NB Guide - You can order it free right here!

new-brunswick.net logo
Sculler boat, Saint John River, Fredericton,New Brunswick

Fredericton, New Brunswick

Galerie d'art Beaverbrook-Fredericton, New Brunswick
Beaverbrook Art Gallery, Fredericton New Brunswick   La Galerie d'art Beaverbrook, de renommée mondiale et Un des cadeaux de Lord Beaverbrook aux Néo-Brunswickois, est située en face de l'Assemblée législative. L'icône de la Galerie, le Santiago El Grande de Salvador Dali, se trouve, comme il se doit, près de l'entrée principale.
    Une nouvelle aile, Ia Galerie atlantique Marion McCain, fut inaugurée en 1994 et rend hommage à feue Mme Marion (Billie) McCain, une bienfaitrice et une promoteure des oeuvres des artistes des provinces de l'Atlantique. La nouvelle galerie présente des artistes du Canada atlantique, soit par des expositions itinérantes ou des oeuvres tirées de la collection permanente de la Galerie d'art Beaverbrook.
   Parmi les principaux artistes de l'Atlantique que compte la collection permanente, on retrouve Mary et Christopher Pratt, Molly Lamb et Bruno Bobak, Tom Forrestall, Alex Colville, Avery Shaw, Fred Ross, Jack Humphrey et Miller Brittain. On y compte aussi des artistes acadiens contemporains comme Francis Coutellier, Ghislaine McLaughlin, Nancy Morin, Yvon Gallant et Roméo Savoie.
   La Galerie compte également une imposante collection des oeuvres de Cornelius Krieghoff (1815-1872), et de l'impressionniste canadien expatrié James Wilson Morrice (1865- 1924). Les peintures panoramiques néo brunswickoises et des oeuvres sur papier par des artistes comme Anthony Flower (1792-1875), George T. Taylor (1838-1913) et George Neilson Smith (1789-1854), constituent aussi une partie importante de la collection des oeuvres canadiennes du 19e siecle.
   Des oeuvres des membres du Groupe des Sept, Emily Carr et David Milne, ainsi que d'autres artistes canadiens du vingtième siècle tels Paul-Émile Borduas, Jean-Paul Riopelle, Jack Bush, Harold Feist, Harold Klunder et John Boyle font aussi partie de la collection permanente.
   La Galerie a une renommée mondiale à cause de sa collection exceptionnnelle d'oeuvres britanniques datant de l'époque élisabéthaine jusqu'à l'ère moderne, dont certaines par Thomas Gainsborough, Sir Joshua Reynolds, J. M. Turner et John Constable. L'art britannique moderne y est présente par Augustus John, Sir Stanley Spencer, Walter Richard Sickert et Graham Sutherland, y compris les premiers brouillons exécutés par Sutherland pour préparer son renommé portrait de Winston Churchill.
   Une magnifique collection de porcelaine anglaise des 18e et 19e siècles s'ajoute aux expositions permanentes de la Galerie. Des peintures de la fin de la Renaissance, des tapisseries des maisons Aubusson et Gobelin, des meubles européens et des oeuvres d'art décoratifs sont en montre a longueur d'année.
   Dans le modeste jardin de sculptures qu'on peut visiter devant l'édihce, on trouve des oeuvres de l'artiste acadienne contemporaine Marie-Hélène Allain, de l'artiste britannique contemporain Jonathan Kenworthy et des figurines sculptées selon Watteau.

Déclic et ici pour d'autre sur le galerie

La Galerie et la boutique de cadeaux sont ouvertes à longueur d'année.
Horaire d'hiver - Lun. fermé; Mar.-ven. 9 h - 17 h;Sam. lOh-17h; Dim. 12h-17h.
Horaired'été-Dim. & lun. 12h 20h;Mar. & mer. 10h-20h;Jeu.-sam. l0h l7h.
Entree : 3$/adultes; 2$/aînés; 1$/étudiants (Tarifs de groupes disponibles)
Tournées : Toutes les visites de groupes doivent être réservées au moins trois semaines à l'avance. Pour réserver, composez le 450-3393. Petites visites gratuites (juillet et août) les mercredis à 10 h. Pas nécessaire de réserver. Tél.: 506 458-8545.
À noter: Les oeuvres d'art mentionnées dans ce texte ne sont pas nécessairement en montre en tout temps.

 La résidence Crocket - Fredericton, New BrunswickGallery 78/Crocket House-Fredericton New Brunswick
   La résidence Crocket, qui abrite présentement la Galerie 78, est un exemple frappant de ce qui pouvait naître d'un manage des traditions et des styles architecturaux qui étaient populaires durant les années 1800. Vers la fin du siècle, les architectes et les contracteurs ont commencé à intégrer dans leurs conceptions des éléments appartenant à des modes structurales différentes, produisant ainsi un style qu'on pourrait appeler "pittoresque éclectique".
   Construite en 1900, la résidence Crocket, qui tient son nom du Dr William Crocket qui en fit l'acquisition dans les années 1930, est un heureux mélange de plusieurs styles architecturaux qui contribuent tous à lui donner une apparence unique. Le style dominant de cette résidence de trois étages est le style Renaissance Reine Anne. On y remarque la tour circulaire du coin, un toit de forme conique, des fenêtres en saillie et des bardeaux de'coratifs. Le bâtiment présente aussi des éléments de style georgien, avec ses colonnes et son fronton classiques.
   En 1963, les Crocket cédèrent l'édifice à la province et il devint le toit du ministère du Tourisme, des Loisirs et du Patrimoine. L'édifice fut rénové en 1989 et, depuis, il abrite la Galerie 78.
   La Galerie 78, fondée en 1976, présente des oeuvres d'artistes canadiens/canadiennes contemporains connus et de renommée. La galerie fait aussi la promotion de jeunes talents prometteurs, tout en accordant une attention particulière à la promotion des artistes néo-brunswickois. Les expositions, qui changent souvent, présentent des peintures, des sculptures, des originales multiples et de belles et uniques pièces d'artisanat. On y présente quelque six expositions individuelles annuellement.
   Outre la galerie, on trouve aussi dans la résidence Crocket les studios du peintre David McKay, du professeur et peintre Peggy Holt, et de l'écrivaine Nancy Bauer, de Fredericton. En plus, les bureaux et la salle d'exercice de la Troupe théâtrale Calithumpian sont situés dans la maison Coach, qui est attenante.
   La galerie est ouverte à longueur d'année, du mardi au samedi, 10 h - 17 h. Visites de la résidence et de la galerie sur demande. Pour visites de groupes, et des visites en dehors des heures annoncées, veuillez téléphoner au préalable. 506 454-5192.

Résidence du  lt. gouverneur-Fredericton New Brunswick
Lieutenant Governor Residence   De retour à la rue Waterloo Row, vous voyez du côté opposé de la rue la résidence du lieutenent-gouvemeur du Nouveau-Brunswick. En remontant la rue Waterloo Row, vous pourrez admirer quelques-unes des résidences les plus majestueuses de Fredericton. Pas de visite.




Cimetière loyaliste-Fredericton New Brunswick
   Du monument, vous pouvez marcher en direction du fleuve et le petit sentier de gravier, vers la droite, mène au cimetière loyaliste. Il est encore possible de localiser quelques tombeaux. C'est ici que les premiers Loyalistes, qui succombèrent dans des abris rudimentaires durant le dur hiver de 1783-84, furent inhumés. Les visiteurs peuvent voir une plaque interprétative qui relate les sacrifices des Loyalistes qui se sont etablis à Fredericton.

Cathédrale Christ Church-Fredericton New Brunswick
Christ Church Cathedral-Fredericton, New Brunswick   En quittant les gazons verts, traversez la rue et faites Un arrêt à la cathedrale Christ Church, qin s'élève au carrefour des rues Queen, Brunswick et Church.
   Un des plus vibrants exemples de l'architecture gothique en Amérique du Nord, la nef de la cathedrale Christ Church est semblable à celle de St. Mary's, a Snettisham, Angleterre. La pierre angulaire fut posée en 1845 et l'édifice fut complété et corsacré en 1853.
   Sa construction fut le résultat des efforts de l'évêque Medley, premier évêque de Fredericton et dont le tombeau est situé dans la partie est de la cathédrale. Au moment de sa construction, il s'agissait de la premiére cathédrale (anglicane) érigée en so lbritannique depuis la conquête normande de 1066, ainsi que la première sur une nouvelle fondation de la communion anglicane après la Réforme.
   Quoiqu'elles ne sont pas en montre pour le public, les lettres patentes de la reine Victoria confirmant la nomination du Rév. John Medley comme évêque de Fredericton, le décret royal donnant le statut de "city" a la ville de Fredericton, ainsi qu'une Bible royale offerte par Albert, prince de Galles (qui devint ensuite le roi Edouard VII) sont conservées dans la cathédrale. Cn y trouve aussi plusieurs beaux travaux de boiserie et de verre tinté.

Visites guidees gratuites
Mi-juin a' laft'te du Travail
Lundi - vendredi 9 h - 20 h
Samedi 10h -17h
Dimanche 13h-17h

   Les visiteurs sont aussi les bienvenus durant les autres périodes de l'année, 8 h 45 à 17 h quotidiennement, mais les guides ne sont pas disponibles.

Tél: 506 450-8500

Conserver House-Fredericton, New Brunswick
   À trois maisons de l'intersection des rues St. John et Brunswick, voyez la Maison de l'Économe.
   Lorsqu'elle fut érigée, vers 1890, il fallait compter sur une cuisinière à charbon pour réchauffer la cuisine et dix cordes de bois pour chauffer le reste de la maison. Aujourd'hui, grâce aux techniques de conservation de l'énergie, une simple fournaise à propane est utilisée.
   La maison de l'Économe sert maintenant de toit à plusieurs organismes sans but lucratif et des groupements communautaires y tiennent leurs réunions. Les visiteurs sont invités à flàner dans la bibliothèque environnementale. Le personnel se fera un plaisir de vous renseigner sur les dossiers environnementaux provinciaux les plus brûlants.
   Le Conseil de la conservation du Nouveau- Brunswick est un groupe environnemental provincial sans but lucratif. Ses interventions pour la protection et l'amélioration de l'environnement ont été reconnues par les Nations-Unies.
   La Maison de l'Économe est gérée par le C.C.N.-B. Elle est ouverte de 9h à 17h, du lundi au vendredi. Les enseignes et la rampe pour chaises roulantes attirent l'attention. Pour plus de renseignements, faites le 506 458-8747.

 Vieille prison du comté de York-Fredericton, New Brunswick
Old York County Gaol-Fredericton, New Brunswick   La vieille prison du comté de York, sur la rue Brunswick non loin de l'intersection de la rue St. John, fut érigée entre 1840 et 1842. Les murs extérieurs mesurent 40" d'épaisseur, tandis que les cloisons en mesurent 20".
   Aux premiers temps, on ne servait que du pain et de l'eau à cette prison. Des chandelles fournissaient la seule lumière et un foyer au sous-sol était le seule source de chaleur.
   Les facilités ont été modernisées depuis et le nom fut changé à celui de Prison provinciale de Fredericton. On peut y incarcérer un maximum de 40 prisonniers qui peuvent purger des peines ne dépassant pas deux années moins une journée.

Pas de visite.

Marché des fermiers Boyce-Fredericton, New Brunswick
Boyce Farmers' Market-Fredericton, New Brunswick   Le marché des fermiers Boyce, derrière la prison, entre les rues Regent et St. John, est ouvert le samedi matin seulement, de 6 h à 13h.
   Jadis ce n'était qu'un simple marché, mais aujourd'hui c'est peu dire. Fermiers, artisans et autres vous offrent une grande variété de viandes fraîches, de légumes, de pâtisseries, de sirop d'érable et toutes sortes d'autres bontés de la ferme, en plus des fleurs, de l'artisanat et autres produits.
   Le marché Boyce hit érigé en 1951 grâce à un don de $40,000 de la succession de Walter W. Boyce, un homme d'affaires local bien connu. La balance des coûts de construction fut absorbée par le Conseil du comté de York.
   Une nouvelle aile fut construite et inaugurée en novembre 1990 et le marché offre maintenant 217 comptoirs.
   Le marché des fermiers existait à Fredericton avant même la fondation de la ville. Dès 1785, des citoyens de la région demandérent au gouveneur du temps de désigner une place publique, ce qui était un pré-requis pour tenir Un marché.
   Pour plus de renseignements, composez le 506 451-1815.

 Église St. Dunstan-Fredericton, New Brunswick
St. Dunstan's Church-Fredericton New Brunswick   De la vieille prison du comté de York et du marché Boyce, rendez-vous a l'église St. Dunstan.
   C'est en l824 que le père Michael Sweeney, le premier missionnaire dans la region de Fredericton, venant du diocèse de Québec, acheta une propriété sur la rue Regent et y érigea une petite chapelle.
   Le 30 septembre 1842, le diocèse du Nouveau-Brunswick était créé et le Très rév. William Dollard, v.g. était nommé évêque par le pape Grégoire XVI.
   Au début des années 1840, la petite chapelle construite dans le milieu des années 1820 fut tirée a l'arrière du terrain et utilisée comme salle de classe. En 1845, l'évêque Dollard entreprenait la construction d'une nouvelle église St. Dunstan qui, une fois terminée, quelques années plus tard, devint la cathédrale et le siège épiscopal. Il s'agissait de la première cathédrale catholique du nouveau diocèse du Nouveau-Brunswick.
   Il est intéressant de noter que le gouvernement britannique versa un don à l'église, avec l'entente que les soldats britanniques en garnison à Fredericton auraient des bancs gratuitement dans l'église.
   En 1965, le deuxième éditice érigé au milieu des années 1840 fut remplacé par un édifice moderne qui s'élève aujourd'hui sur l'emplacement original, angle des rues Regent et Brunswick.
   En guise de souvenir de ces premiers temps, la chaise épiscopale de l'éveque Dollard est conservée dans l'église actuelle. On y trouve aussi dans le sanctuaire la peinture de la Crucifixion que des antis avaient remise à l'évêque Dollard an moment de sa consécration épiscopale, A Québec.
   Il y a aussi deux chapelles en hommage an Sacré-Coeur de Jésus et à Marie, Notre-Dame du Perpétuel Secours. Les quatorze stations du Chemin de la Croix ont été taillées à la main dans du bois de tilleuil.
   Pas de visiteguidée, mais l'église est ouverte à tous les jours. Une messe est habituellement célébrée à 19h.

L'ancien cimetiere-Fredericton, New Brunswick
The Old Burial Grounds   Après l'église St. Dunstan continuez en direction ouest sur la rue Brunswick, traversez la rue Regent et, à votre gauche vous voyez l'ancien cimetière.
   Ce cimetière, aménagé dans les limites de l'ancienne ville, est entouré des rues Brunswick, George et Sunbury.
   Ils s'agit d'un des cimetières qui revêtent le plus d'intérêt historique au Nouveau- Brunswick, car plusieurs des familles loyalistes qui ont fondé la province, les premiers dirigeants gouvernementaux, les premiers membres du clergé, juges et fondateurs de Fredericton y sont inhumés. Sont aussi inhumés dans ce cimetière les membres des familles de gouverneurs britanniques, des régiments britanniques en garnison a Fredericton et les restes des défricheurs des îles britanniques qui ont largement contribué à notre développement. (Pour plus de renseignements, communiquer avec les Services touristiques, à l'hôtel de ville).
   La première inhumation connue est celle de l'officier anglais Anthony Foster, probablement un capitaine, qui fut inhumé en 1787.
   L'Assemblée législative provinciale adopta une loi stipulant que les inhumations dans ce cimetière devaient cesser le premier août 1878, à l'exception des propriétaires de lots qui furent autorisés à continuer à y enterrer leurs parents.
   Le monument faisant face à la rue Brunswick fut irtauguré le 8 octobre 1983 par la succursale de Fredericton de l'Association canadienne des Loyalistes de l'Fmpire uni pour marquer le bicentenaire de l'arrivée des Loyalistes, en 1783.
   Suivez le trottoir dans le cimetière et vous verrez un monument dédié aux soldats britartniques qui furent cantonnés à Fredericton entre 1784 et 1869. Le monument hit érigé en 1985, dans le cadre des fêtes du bicentenaire de la municipalité.
   Lorsque vous quittez l'ancien cimetière, vous pouvez traverser la rue et pénétrer dans Kings Place, un complexe commercial modeme dans le centre-ville.

Église baptiste unie de la rue Brunswick-Fredericton, New Brunswick
United Baptist Church-Fredericton, New Brunswick   Du cimetière, marchez sur un demi pâté de maisons jusqu'à l'angle des rues Brunswick et York, où vous découvrirez l'église baptiste unie de la rue Brunswick. La première église baptiste fut établie dans la région le ler janvier 1814 et elle comptait treize membres.
   La pierre angulaire de l'édifice actuel, le troisième de l'histoire de l'église, fut posée en septembre 1882. Le premier était un temple confessionnel situé sur le côté nord de la rue King, à l'est de la rue Regent. Avec l'expansion de la congrégation,une nouvelle église fut érigée sur l'emplacement actuel et fut cortsacrée en 1840. La structure debois fut incendiée en 1882 et remplacée par l'édifice actuel.
   Construite de pierre de taille bleu-pourpre extraite de carrières néo-brunswickoises, cette église offre des cachets néo-gothiques, dont la tour de 60 pieds avec sa flèche qui se prolonge sur un autre huit pieds, et les magnifiques découpures de la fenêtre qui domine l'entrée principale. Le sanctuaire semi-circulaire et le balcon aux déorations gothiques sont élairés par plusieurs fenêtres de verre tinté. Voyez surtout la fenêtre au-dessus de la chaire, montrant Jésus rompant le pain avec les disciples d'Émmaus, qui à été décrite comme un des plus beaux exemples de verre tinté du milieu du siècle dans la province. À la droite du sanctuaire, une plaque rend hommage au Rév. Richard E. Burpee, un membre de cette église, et Mme Burpee, qui partirent, en bateau, pour le Burma en 1845 et devinrent ainsi les premiers missionnaires protestants canadiens en terre étrangère.
   Une autre "première" d'importance est notée sur la plaque posée sur la devanture de la maison York. Cet édifice de briques rouges attenant à l'église et propriété de cette dernière, sert de refuge du culte pour families monoparentales et les jeunes, et on y dispense des classes de catéchèse à longueur d'année. En 1836, les Baptistes de la région fondèrent ici un séminaire mixte ouvert aux gens de toutes les croyances. Il s'agissait de la première école avancée du Canada à admettre ensemble les garçons et les filles. Même si elle était financée entièrement par les Baptistes, plus de la moitié des étudiants étaient de d'autres croyances. Le séminaire fut fermé trente-six ans plus tard, lorsque la Loi scolaire fut modifiée pour rendre l'éducation accessible aux gens de toutes les croyances.
   Il est possible d'admirer l'église du lun. au ven. 9h -16h 30.
   Suivez la rue York, en direction du fleuve, traversez la rue Queen et vous êtes de retour au point de départ. Nous osons espérer que vous avez aimé le coeur de notre capitale. Mais ne partez pas tout de suite! Les pages qui suivent vous présentent de nombreux autres points d'intérêt historiques, éducatifs et récréatifs à Fredericton.

BackHistoireFaitsMaison

Navigational Bar Apply for your Free New Brunswick Tourism Guide here! Track your New Brunswick roots here! An index of over 2,500 links from New Brunswick Drop us a note, we'd love to hear from you! Images of the Picture Province of New Brunswick Games, jokes, cartoons, screen savers and more, all free for the taken! General information on the province of New Brunswick Tourism information on New Brunswick Find out recent changes made to the site. A full breakdown of what this site has to offer1 Enter